• LES ALGOS ET LA DYSTOPIE CHINOISE, par François Leclerc

    Il y a 6 mois - Par Paul Jorion

    Billet invité.
    L'époque est plus propice aux dystopies qu'aux utopies, leur opposé, quand bien même ces dernières peuvent aujourd'hui se prévaloir du réalisme, elles aussi dans l'air du temps. Mais s'il est aisé de décrire sombrement l'avenir qui se présente, il est moins facile d'y résister.
    Sous les auspices de son Parti-État, la Chine est engagée à nouveau dans une longue marche. Cette fois-ci, l'objectif n'est pas de prendre le pouvoir mais d'instaurer un contrôle social généralisé de sa population, afin de le conserver. Le traumatisme de la chute de l'URSS hante en effet la direction...
    Lire la suite ...