• Max Weber: Confucianisme et taoïsme VI. En Chine: ni prophètes, ni juristes, ni savants

    Il y a 2 mois - Par Paul Jorion

    La Chine n'a pas connu de grande conversion des mentalités sous l'influence d'un prophète. La religion d'État, axée sur l'ici-bas, était l'affaire des fonctionnaires. Le bonheur était lui aussi dans l'ici-bas, l'âme se dissipant après la mort. Le bien-être matériel n'était pas dévalorisé mais considéré comme l'encouragement principal à un comportement moral. L'absence d'intérêts capitalistes puissants a réduit la justice à un exercice théocratique de la bienfaisance. Les facteurs ayant conduit en Occident à l'apparition du savant et de l'artiste détenteur d'une « science » de l'art...
    Lire la suite ...