• Réfugiés: APRÈS LA CARTE DE FAYEZ AL-SARRAJ, CELLE DE KHALIFA HAFTAR, par François Leclerc

    Il y a 4 mois - Par Paul Jorion

    Billet invité.
    Plus rien n'est intouchable, même les ONG qui avec leurs navires sauvent les réfugiés au large de la Libye ! Il leur est reproché de créer « un appel d'air », ce prétexte qui fait désormais fureur et justifie le pire, quand les sauveteurs sont condamnés, leur action « s'inscrivant dans une démarche d'action militante » selon un juge français qui le justifie ainsi.
    Avec l'assentiment des autorités européennes qui se taisent, les gouvernements italien et libyen prétendent interdire la poursuite des missions de sauvetage, bien qu'elles s'inscrivent dans le cadre des conventions...
    Lire la suite ...